Fontaine Chalendray

L'église
 
L’église de l’Assomption.
C’est l’ancienne chapelle du château.

 
La nef se compose de trois travées limitées par de grosses colonnes reposant sur des culots et dont les chapiteaux sont assez frustes. Elle est éclairée par six fenêtres romanes dont l’ébrasement est très vaste. A l’entrée du chœur deux grosses colonnes présentent des chapiteaux de feuillages engagés sur des pilastres plats.
eglisenef
 
La façade occidentale est limitée par deux contreforts plats. En son milieu, un portail à trois voussures :
La première, reposant sur les pieds droits, est ornée de larges feuilles séparées par un boudin.
La deuxième, ornée de quatre rangs de losanges, repose sur des colonnes à chapiteaux de feuillages.
La troisième, ornée de deux rangs de 
cœurs, repose sur des colonnes dont les chapiteaux sont ornés, l’un d’animaux, l’autre de feuillages.
Les intrados des voussures sont aussi ornés et l’archivolte est à pointes de diamant.
eglise façade

Au-dessus de la porte, dans une sorte de longue niche à arcs brisés successifs, sont représentés les douze apôtres assis. Les têtes de ces derniers ont été brisées au moment de la révolution. A leur gauche, dans une mandorle nous apercevons le Christ en majesté. Sa tête cassée, laisse voir en arrière une croix ornant le nimbe. Deux autres motifs placés au-dessus des apôtres et dans des carrés de pierres saillantes semblent avoir été rapportés. 
On y voit à gauche une partie du corps d'un cheval et à droite quatre personnages, et entre les deux se trouvait auparavent une horloge. 
Au-dessus d’une haute et étroite fenêtre, le pignon, percé de deux ouvertures, porte deux cloches.
Le chevet rectangulaire, scandé de 
grandes arcatures, est remarquable par une rare qualité de proportions et d’appareillages.
 eglisefacade 
L’église fut restaurée entre 2006 et 2010.
Au dessus du plafond en bois se trouve une peinture murale datant au moins du XIIIe siècle.